Patrick Le Lay à la tête du Stade Rennais

Alors que Frédéric de Saint-Sernin, le Président du Stade Rennais, a décidé de prendre du recul en raison de problèmes de santé (il fut victime d’un infarctus, il y a un an et demi), le club breton vient de confirmer que c’est bien Patrick Le Lay, l’ancien PDG de TF1 qui le remplacera. Cette nomination sera effective vendredi prochain, lors du conseil d’administration du club.

Personnage atypique à l’identité bretonne affirmée, Patrick Le Lay, a été à l’un des artisans de feu TV Breizh. Agé de 67 ans, il a dirigé TF1 de 1988 à 2007.
Un brin provocateur, il avait notamment fait polémique en juillet 2004 en ayant l’honnêteté de reconnaître : « à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (…) pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible: c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible », une franchise pour le moins inhabituelle dans le milieu de l’audiovisuel mais qui ne suscita pas vraiment l’enthousiasme des foules… Carrément mal perçus par un certain public jusque là convaincu que TF1 était une chaine culturelle, ses propos firent injustement de lui l’incarnation de la télé-business.
En septembre 1987, déjà, il prononçait dans le journal Libération cette autre phrase collector : « On ne vit plus qu’avec les chiffres de l’audimat. (…). Passer une émission culturelle sur une chaîne commerciale à 20 h 30, c’est un crime économique ! C’est quand même à l’État d’apporter la culture, pas aux industriels. »

Dans un autre domaine, une petite phrase prononcée en 2004 avait également eu son petit effet :  « Je ne suis pas français, je suis breton. Je suis nationaliste breton, c’est pourquoi je suis très bien pour diriger TF1 car je n’ai aucune idée préconçue » Tout comme l’interview accordée au magasine Bretons en septembre 2005 : « En France, je suis un étranger, je ne suis pas Français, je suis Breton. Je suis un étranger quand je suis en France. »

Proche de François Pinault, le propriétaire du club, Patrick Le Lay se lance désormais dans le football en prenant en main la destinée du club. Il aura donc pour mission de continuer la progression du Stade Rennais, un club qui tout comme Nantes ne brille pas particulièrement dans le championnat depuis de nombreuses saisons… dans l’espoir d’en faire le grand club que la Bretagne attend.

Affiche ton Esprit Breton avec style et personnalité !
www.stered.eu

Articles similaires :

FERMER
CLOSE