Glenmor : Barde, chanteur, écrivain et poète breton…

Glenmor

Glenmor, (Émile Le Scanff à l’état civil) né le 25 juin 1931 à Maël-Carhaix et mort le 18 juin 1996 à Quimperlé, était un auteur, compositeur, interprète, écrivain et poète de langue française et bretonne très engagé dans la défense de l’identité et de la culture bretonne.

Eveilleur des consciences et personnalité bretonne hors du commun, Glenmor a fortement contribué tout au long de sa carrière à l’essor du mouvement culturel breton des années 70, permettant de faire renaître le sentiment de fierté de tout un peuple, mis à mal dans la France de l’après-guerre quand la culture celte et la langue bretonne étaient présentées comme un facteur d’arriération et objet de mépris.

La carrière artistique de Glenmor débute à Paris en octobre 1959 où il donne son premier récital. Artiste engagé, il affirme avec force l’identité et le particularisme breton dans ses chansons. Sans renier la poésie, Glenmor considère la chanson comme une arme politique. Son allure de barde devient un symbole et ses chants qui expriment la révolte bretonne, tels le « Kan bale an A.R.B » ou « Princes entendez bien », entraînent malgré la censure une génération à sa suite.
Précurseur, il fut l’un des premiers chanteurs ayant une renommée dépassant les frontières de la Bretagne à chanter en breton, ouvrant ainsi la voie à de nombreux artistes tels Alan Stivell ou Gilles Servat.

Pourfendeur du centralisme culturel et de ce que l’on peut nommer à l’époque le complexe breton, celui qui côtoya Léo Ferré, Jacques Brel et Xavier Grall est de toutes les luttes.
Barde moderne, la voix de ce personnage, chanteur, poète, et tribun, libertaire et rebelle au grand cœur ne cesser de dire la révolte et les aspirations de la Terre Armoricaine. Auteur de textes de pure poésie, il choisit et affûte les mots comme des armes. Des mots vrais, tendres, puissants, incantatoires.

L’héritage de Glenmor est immense. Symboles de l’empreinte qu’il marqua sur sa terre, de nombreux hommages lui sont aujourd’hui régulièrement rendus :
• Chaque année, la plus grande scène du Festival des Vieilles Charrues de Carhaix porte son nom.
• Une stèle à son effigie, est érigée en 1998 au parc du Thabor à Rennes.
• En 2009 et 2011, la chanteuse Clarisse Lavanant a enregistré deux albums de reprises des chansons de Glenmor.

Articles similaires :

FERMER
CLOSE