Langue bretonne : Si la Bretagne perd l’usage de sa langue, elle perdra quelque chose d’elle-même

Quelle image a la langue bretonne aujourd’hui ? Découvrez ce beau reportage tourné dans les rues de Brest et réalisé par Canal Ti Zef. Un regard positif sur le breton.

Morceaux choisis :

« La langue bretonne bénéficie d’une image assez moderne, l’image d’une langue qu’on a oublié un certain temps, mais qu’une nouvelle génération réapprend. »

« Une terre avec une langue et une culture, est beaucoup plus forte !
Si la Bretagne perd l’usage de sa langue, elle perdra quelque chose d’elle-même.

Il est important pour les jeunes d’ici d’apprendre le breton aujourd’hui car cela facilite une compréhension avec une autre façon de voir le monde, à condition que les bretons continuent à voyager et ne s’enferment surtout pas dans une identité fermée comme parfois certains ont tendance à le faire dans d’autres lieux.

Il faut que les bretons aient toujours une âme voyageuse. C’est la grande force de la Bretagne – et qu’ils soient aussi attachés à leur terre ! « 

« J’ai vécu avec des gens qui parlaient breton lorsque j’étais petite, j’ai donc entendu la langue mais de façon assez lointaine puisque je n’ai jamais appris la langue bretonne. J’ai toujours eu des préjugés me disant : ce sont mes racines, ma tradition, je viens de là mais je ne m’y intéressais pas.
Or il y a quelques temps, j’ai travaillé avec une compagnie de théâtre, la compagnie Penn Ar Bed, sur une œuvre de Garcia Lorca qui a été traduite en breton. J’ai ainsi joué sur la scène en espagnol et j’ai dit quelques petites phrases en breton.
J’ai pris alors conscience de toute cette richesse et de ce patrimoine que j’avais en moi et j’ai décidé récemment de m’y mettre.
Je pense que les gens sont bourrés de préjugés, quand on se met un peu plus à regarder, à gratter, on voit en fait que c’est une magnifique langue comme toute autre.

J’encourage donc les gens à étudier la langue bretonne ! »

STERED, ar Merk Breizhek

Articles similaires :

FERMER
CLOSE